Accueil » La Colombie

Ses symboles

Il y a de multiples symboles et icônes qui identifient la Colombie, ils sont présents dans la vie de tous les jours, dans une grande majorité d’événements solennels mais aussi festifs. Ils sont la fierté des Colombiens et renforcent l’unité diverse mais indivisible de ce peuple. En voici quelques uns.

Le drapeau de la République de Colombie

Le jaune est le symbole de la richesse (l’or travaillé par les ancêtres); le bleu représente les deux océans qui baignent les côtes Pacifique et Caraïbe du pays et le rouge, le sang des héros (versé pour l’Indépendance). Créé par le Général Francisco de Miranda, le drapeau colombien a flotté pour la première fois le 12 Mars 1806 dans le port de La Vela. Il a été adopté officiellement le 26 Novembre 1861.

Armoiries nationales de la Colombie

Elles sont composées de 3 franges horizontales. Le condor (oiseau des Andes, symbole de la liberté). Il apparaît de face, avec les ailes déployées et le regard vers la droite. Dans son bec il tient une couronne de lauriers verts et un ruban ondulant, attaché à l’écusson et enroulé sur la couronne. Les mots Liberté et Ordre, qui sont la Devise Nationale, apparaissent en lettres noires sur fond or.
Dans le tiers supérieur, sur fond bleu, une grenade en or coupée avec une tige et des feuilles en or, évoque la Nouvelle Grenade (nom de la Colombie au XIXème siècle). Sur les côtés, 2 cornes d’abondance sont représentées: celle de droite contient des pièces d’or et d’argent et celle de gauche des fruits tropicaux. Elles représentent la richesse et la fertilité de la Colombie. Au milieu, sur fond argent, un bonnet phrygien qui symbolise la liberté.
Dans la partie inférieure, sur des ondes marines, deux bateaux avec les voiles levées apparaissent des deux côtés de l’isthme de Panama, représentant les 2 océans. Les voiles levées symbolisent le commerce de la Colombie avec le monde. L’écusson est encadré des 2 côtés par 2 drapeaux nationaux.

L’oiseau national

 Le condor des Andes est l’oiseau le plus grand du monde. C’est en 1834 qu’il a été adopté comme l’un des symboles de la patrie et comme un emblème sur les armoiries du pays. Ce magnifique oiseau habite les sommets les plus élevés de la Cordillère des Andes, principalement en Colombie, au Pérou et au Chili. Son nom scientifique: Vultur griphus. On le surnomme « l’Oiseau éternel ». Il fait preuve d’une force et d’une puissance formidables. C’est l’oiseau qui vole à la plus grande altitude. Il peut voler jusqu’à 300 km en une seule journée. Son plumage est essentiellement noir, aux reflets métallisés, avec un trait blanc sur les ailes et un collier blanc. Les mâles ont une crête charnue rouge sur la tête.

La fleur nationale

L’orchidée cattleya trianae, connue généralement sous le nom de « fleur de mai» ou de « lys de mai », est la fleur nationale de la Colombie depuis 1936 par l’Académie colombienne d’histoire. Elle a reçu son nom en l’honneur du naturaliste colombien José Jerónimo Triana. C’est une fleur typique des régions tempérées (entre 1.000 et 2.000 mètres d’altitude, et entre 17 et 24°C). Elles fleurissent pendant les mois de mars et d’avril. Un parc leur est dédié, il est situé dans le département d’Antioquia.

L’arbre national

Dans le département du Quindio, où se trouve le triangle du Café, pousse le palmier à cire qui se caractérise par sa résistance, sa longévité et sa grande taille. Il peut atteindre une hauteur de 70 mètres.

L’Hymne national

L’auteur des paroles est Rafael Nuñez et le compositeur de la musique est l’Italien Orestes Sindici. Il a été composé en 1887 pour commémorer l’Indépendance de Carthagène des Indes. Il est diffusé sur les ondes chaque jour, à 6h et 18h. Écoutez l’hymne!

La musique et la danse en Colombie

La musique traditionnelle colombienne est issue d’un mélange de différentes cultures, essentiellement au nombre de trois :
En premier nous trouvons la culture des aborigènes Américains, à laquelle s’ajoutèrent ensuite, après la découverte de l’Amérique, la culture des Africains, qui arrivèrent sur le continent américain à cause du trafic d’esclaves, travaillaient dans les plantations de café et dans les mines, et la culture des blancs Européens, espagnols en particulier. Il faut aussi mentionner les influences des Caraïbes avec Cuba, Porto Rico et la Jamaïque et la culture Arabique (véhiculée par les Espagnols). On peut dire aujourd’hui que la musique colombienne est le résultat d’un vrai métissage culturel. Aux raisons humaines, il faut ajouter le facteur naturel.

Les Danses Colombiennes font partie de la richesse du folklore Colombien et Latino-américain. Elles sont si variées et d’origines diverses que l’on peut distinguer chacune des régions géographiques de la Colombie, faisant de la culture Colombienne une des plus riches au monde. Parmi elles, la CUMBIA est l’air folklorique le plus représentatif du littoral Atlantique et d’origine africaine. Il varie selon la région. Elle est le témoignage de tout un processus historique développé durant la colonisation. Son nom est dérivé de « cumbiamba », terme lié au mot antillais « cumbancha » qui, à Cuba, signifie une foire ou une fête. Elle est la musique qui a traditionnellement identifié la Colombie dans le monde. De même, il est impossible de passer sous silence le VALLENATO (tambour, guacharaca et accordéon), très en vogue à ce jour et bien entendu, la SALSA!

L’un des sports nationaux : le « Tero »

Il s’agit de lancer un palet de fonte à l’intérieur d’un cercle en métal appelé bocin sur les bords duquel sont posés des sachets de poudre explosive, appellés des «mèches». Celui qui fait éclater un maximum de sachets gagne la partie. Les Indiens Chibchas avaient l’habitude de consommer de la chicha pendant le jeu, une boisson à base de maïs fermenté qui se déguste toujours dans certaines régions. Aujourd’hui, les joueurs boivent très souvent de la bière Club Colombia ou Aguila.

Le café colombien

Le café est l’une des boissons les plus consommées au monde. Le café colombien est reconnu comme le meilleur café au monde et est considéré dans plusieurs pays comme un délice gastronomique. Il est produit à partir des graines du caféier, arbuste qui pousse dans la région tropicale appelée « Axe du café de la Colombie ». Les plantations de caféiers sont situées en altitude sur les flancs des cordillères où le climat est tempéré. On les trouve principalement dans les départements du Caldas, Risaralda et Quindío, mais d’autres régions sont aussi productrices de café.

Il existe approximativement 60 classes de caféiers, mais seulement 10 espèces sont cultivées à grande échelle dans le monde. Pour sa part, la Colombie en cultive 4 variétés : la Típica, appelée aussi arabica, la Común Borbón, la Tabi et la Caturra. Le café de la Colombie est le seul café utilisant la méthode par lavage, d’où sa saveur riche et son arôme exquis. Des normes sévères de contrôle de la qualité en font le  café le meilleur au monde.

LES AUTRES SYMBOLES